AMCE, une expertise au service de l'industrie maritime pour un développement durable

"L’OMAOC a joué un rôle précurseur en matière de coopération maritime africaine"

SEM. Alain Michel LUVAMBANO, Secrétaire Général de l'OMAOC

"L’OMAOC a joué un rôle précurseur en matière de coopération maritime africaine"
 

Le Golfe de Guinée représente aujourd’hui, une zone de prédilection pour les pirates. Pour faire face à cette menace, le Commandant Lazare Aké Abé, chargé d’étude à la Direction Générale des Affaires Maritimes et Portuaires du Ministère des Transports de la Côte d’Ivoire plaide pour que l’OMAOC soit davantage impliquée dans la lutte contre ce fléau. Il épouse, partant, le leitmotiv du Secrétaire général de l’OMAOC, SEM. Alain Michel LUVAMBANO de faire de l’année 2014, l’année de la lutte effective contre la piraterie.
En effet, depuis l’adoption, le 7 Mai 1975, de la Charte des transports maritimes dite « Charte d’Abidjan », l’OMAOC est devenue le forum d’échanges et de coopération le plus important au niveau de l’Afrique de l’ouest et du centre.
Ainsi, après avoir posé des actes majeurs en vue de la rentabilité des services de transport maritimes africains, l’OMAOC s’investit davantage aujourd’hui dans la protection des économies maritimes africaines contre les crimes transnationaux organisés dans le Golfe de Guinée notamment la piraterie et les vols à main armée. 

Afrique Maritime a rencontré pour vous le Secrétaire Général de l'OMAOC pour nous faire connaitre les actions entreprises par son institution dans la lutte contre la piraterie maritime. 

Quelles sont les potentialités économiques du Golfe de Guinée ?

Le Golfe de Guinée est un espace maritime stratégique situé au centre d’un réseau de routes maritimes qui relient l’Afrique aux autres continents, principalement l’Amérique, l’Europe et l’Asie. D’un point de vue économique, il accueille 90% du volume des échanges des Etats de la zone et représente une réserve de 100 milliards de barils de pétrole et de plus d’un million de tonnes de poissons, dont la production annuelle avoisine les 600 mille tonnes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire