AMCE, une expertise au service de l'industrie maritime pour un développement durable

Les enjeux de l'accessibilité portuaire en Afrique

Le 3ème Carrefour du Journal de la Marine Marchande, qui se déroulait le 15 novembre 2013 à Paris, a fait salle comble et suscité des débats animés autour d'une question un peu provocatrice : "Y a-t-il un port ouest-africain pour accueillir un navire de 16 000 EVP ?"

Certes, la question semble prématurée. Mais comme l'ont souligné unanimement les intervenants, les échanges avec l'Afrique progressent très rapidement, engendrant effectivement une mutation des flux maritimes et de l'organisation logistique.

Éléments de synthèse avec :
- Yann Alix, délégué général de la fondation Sefacil
"En moins d'une décennie, la taille des navires touchant les ports africains a été multipliée par trois" (0,11' à 1'04)
- Hervé Cornède, directeur commercial et marketing d'Haropa
"Pour Haropa, l'Afrique de l'Ouest est un marché clef de développement" (de 1'05 à 1'56)
- Jean-Marie Aniélé, directeur général du Port Autonome de Pointe Noire
"Il s'agit de revoir les lignes maritimes en général" (de 1'57 à 2'48)
- Olivier de Noray, directeur Ports et Terminaux de Bolloré Africa Logistics
"L'Afrique entre dans la mondialisation" (de 2'49 à 4'00)
- Pascal Ollivier, directeur du développement de la Soget
"Le guichet unique portuaire est la solution pour gérer la performance logistique" (de 4'01 à 5'25).
Propos recueillis par Hervé Deiss, rédacteur en chef du Journal de la Marine Marchande."

Retour

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !